Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Canada
Date du message : 25/04/2015
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Un menu canadien

Une semaine à Montréal ne suffit évidemment pas pour découvrir toutes les subtilités de la gastronomie québécoise, surtout liée aux recettes traditionnelles historiques plutôt qu'aux apports du voisin américain. 

Les premières découvertes :

Les "CRETONS" qui sont des rillettes de veau (ou de porc) à tartiner sur du pain entre une couche de moutarde douce et des lamelles d'oignons. Traditionnellement, les Québécois les dégustent au petit déjeuner. Là, on s'est contenté, en bons français, de se tartiner des toasts pour l'apéritif en l'accompagnant d'une bonne bière canadienne. 

Les tranches de CERF séché, qui se présentent comme nos tranches de magret de canard. Excellent dans un sandwich avec de la bonne baguette (on trouve à Montréal de la bonne boulangerie) pour un pique nique sur le port avec une salade de homard (relativement bon marché ici). 

Le steack de WAPITI : un cousin de l'élan, plus grand que le cerf, à la viande plus maigre que celle du boeuf. Très bon, mangé avec du chou rouge cuit, un vrai bon repas traditionnel, dans notre "kitchenette".   

En approfondissant : 

Une habitude de vie plus qu'une spécialité : Les "Soupes" à midi, sur toutes les cartes des restaurants, soupe à l'oignon, comme chez nous, soupes de légumes genre minestrone italienne, soupes au bouillon de poulet, très ravigorantes quand il fait froid dehors.  

La fameuse "POUTINE" déclinée sous de nombreuse formes avec toujours une base de pommes de terre frites, de sauce barbecue et de "grumeaux" de cheddar. Très intrigués au départ par ce plat au nom de président russe, un peu rebutés par le descriptif peu encourageant des cartes de restaurant, qui commence par "frites molles...", c'est seulement au bout de 5 jours, se sentant suffisamment aguerris que nous avons sauté le pas. En fait de frites molles qui doit être une expression québécoise imagée, ce sont des pommes de terre en rondelles frites arrosées de sauce marron, puis recouvertes de morceaux de cheddar cuit, ce qui lui donne cet aspect de grumeaux, surmontés pour mon cas, de viande fumée tranchée finement et agrémentés de quelques rondelles d'oignon rouge. Quand vous avez été trempés par la pluie qui ne veut pas s'arrêter, la "poutine" vous remet le moral d'aplomb. D'autant que ce plat ne nécessite ni entrée avant ni dessert ensuite. Pour information, il existe même une poutine aux fruits de mer que nous avons testée le dernier soir dans un restaurant italien un peu chic. D'ailleurs, celle ci ne nécessite pas non plus ni d'entrée ni de dessert, la délicieuse soupe aux palourdes fut, du coup, carrément superflue. 

Et enfin, les nombreux desserts, tous plus calorifères les uns que les autres, contre les rigueurs du climat : 

Le fameux pudding "chômeur" (voir plus bas), la tarte "pécane"(aux noix de pécan, on l'aura deviné), la tarte aux "bleuets" (genre de myrtilles), le gâteau de maïs amérindien et bien d'autres. 

 

 

 

Recettes testées : d'après le sympathique livre de recettes "ma cabane au Canada" de F. Chartrand, Eds. Marabout.

 

La soupe aux pois jaunes (ou pois cassés, plus faciles à trouver chez nous)

Pour 6 personnes, préparation : 30 min, cuisson : 2h

Il faut faire tremper les pois cassés la nuit la veille dans de l'eau froide.

Ingrédients : 300 g de pois cassés, 250 g de poitrine fumée, 2 carottes, 1 poireau, 1 oignon, 2l de bouillon de volaille, 1 bouquet garni, 50 ml de sirop d'érable, 3 cuillers à soupe d'huile neutre, sel, poivre. 

Recette : Faire tremper les pois la nuit précédente dans de l'eau froide. Couper la poitrine de porc en lardons, éplucher et couper les carottes en dés, laver et couper le poireau en rondelles, éplucher et hacher l'oignon.

Dans une grande casserole, faire dorer dans l'huile les lardons et les légumes à feu doux. Placer le bouquet garni dans une boule à infuser. Ajouter le bouillon, le bouquet garni et les pois. Saler et poivrer. Laisser mijoter 2h, jusqu'à ce que les pois soient tendres. Retirer le bouquet garni et ajouter le sirop d'érable, mélanger et servir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 



Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty