Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Antilles néerlandaises
Date du message : 13/01/2011
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Saint Martin : Un voyage imprévu

Dans la rigueur de l'hiver, juste après les fêtes, quand on a envie d'hiberner plutôt que d'aller travailler (eh bien si ! et même en adorant son travail), on me propose 3 jours à St Martin, pour découvrir la destination et visiter non pas dix ou quinze, mais UN seul hôtel, celui qui invite. Voyage d'étude très fatiguant en perspective ! Je n'ai pas mis longtemps à accepter, d'autant que c'est une destination plutôt difficile à cerner, plutôt touristique ou plutôt nature? plutôt créole ou plutôt internationale? En tous cas, c'est une île hybride, coupée aux deux tiers un tiers, franco-hollandaise, un sacré curieux mélange.  

Phillipsburg, la capitale du côté hollandais est une petite ville en damier et c'est le paradis du duty free. Les rues sont bordées de boutique climatisées, au décor tout "neuf" parfois (souvent) clinquant et tout se vend, tout s'achète, des bijoux aux appareils photo, à l'alcool et aux vêtements. On peut fort bien y passer une demi journée sans en avoir fait le tour et avec l'embarras du choix, la perspective de la meilleure affaire à faire, le bon calcul de change entre le florin, le dollar et l'euro et la liste des cadeaux à ramener. Bref, pour ceux qui adorent le shopping, l'endroit est hyper excitant. Pour les autres, il est quand même possible de flâner au hasard des rues et de découvrir une petite église créole par-ci ou une maison à la véranda toute décorée par-là. De plus, face à Phillipsburg, la mer est d'un bleu irréel, fascinant et les énormes paquebots de croisière accostent au plus près, en plus de l'activité commerçante des autochtones, car ici, les gens bossent beaucoup, ça se voit, l'empreinte des marchands hollandais est très présente, et tout cela réuni, c'est un spectacle très sympa à observer.

Côté hollandais, les hôtels manquent un peu de charme et les touristes plutôt anglophones ont souvent un type nordique. Le côté hollandais qui occupe un tiers de l'île est aussi le plus urbanisé. Le passage des frontières est signalé par des petits panneaux, genre panneaux de signalisation et l'on passe d'un "pays" à l'autre sans vraiment s'en rendre compte.

Le côté français qui couvre les deux tiers de l'île, a pour capitale Marigot, plutôt typiquement "française" avec la queue interminable à la Poste, et son grand marché sur la place. Le port de plaisance a des allures de ses confrères de la Côte d'Azur.

La ballade en ville est agréable, mais le plus intéressant tout de même à mes yeux (forcément je ne mets pas les forcenées du shopping de mon côté), c'est que le côté français de l'île a pris le parti de la réserve naturelle et de la protection du littoral pour une bonne part du territoire, à l'instigation du conservatoire du littéral qui est une institution purement française.

Le tourisme vert est en train de se développer petit à petit, mais les gens ne pensent pas forcément de prime abord à Saint Martin comme destination nature. Là, le long des sentiers côtiers bucoliques de l'Anse Marcel, les cactus se mêlent à la végétation tropicale et les ballades sportives vers des plages désertes sont très très agréables. Il faut juste se souvenir en partant que la nuit tombe tôt (17h30) sur les îles, il ne faut pas se laisser surprendre, car même avec une lampe de poche, le retour peut être malaisé.

C'est donc une destination variée et accessible, que j'ai découverte et appréciée. Facile à aborder, elle offre une palette d'activités étendues pour tous les goûts, toujours dans une ambiance décontractée. La détente est vraiment au rendez-vous quel que soit le rythme adopté, de la farniente complète à l'hyperactivité. destination à conseiller à des jeunes mariés qui n'ont pas seulement de se regarder dans le blanc des yeux, à des familles aux enfants et adolescents d'âges différents toujours difficiles à satisfaire, à des retraités actifs, à des amateurs de petite et moyenne randonnée. 


 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]