Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Myanmar (Birmanie)
Date du message : 23/02/2011
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Rangoon (Yangon) : Une ville attachante

Après un vol Bangkok Rangoon des plus calmes, un passage de douane silencieux et austère avec des douanières souvent imposantes en uniforme kaki très peu seyant (et avec des socquettes noires dans leurs escarpins noirs), un transfert un peu longuet en voiture climatisée dans une circulation assez dense, un rapide passage à l'hôtel un peu excentré mais charmant et familial, réservé sur Internet (eh oui, en Birmanie, Internet fonctionne peu, mais bien) depuis Paris, nous nous sommes ensuite retrouvés plongés dans le coeur trépidant de la capitale birmane.

Ville étonnante, vraiment, avec des airs de ville coloniale délabrée par endroits, un peu à l'image de Phnom Penh, des airs de Kuala Lumpur à d'autres endroits avec des immeubles sans charme des dernières décennies côtoyant des minarets colorés, mais aussi ailleurs des temples indiens disséminés, un "Strand" chic boulevard du bord de mer un peu à l'abandon, et plein d'autres images qui sautent au visage dès que l'on parcourt les rues de ce grand centre ville en damier.

Quelques images pour se faire une idée... Bon d'accord, j'aime l'architecture, mais j'entends déjà la remarque "mais il n'y a pas beaucoup de gens sur tes photos!", mais si, il y en a... un peu plus bas !! 

Car Rangoon, c'est aussi ses habitants et toute la vie est dans les rues. Toutes les activités commerçantes débordent largement des trottoirs, le bruit est intense même dans les petites rues, tout se vend et tout s'achète à tout moment, dans ce qui semble être un joyeux désordre et qui ne l'est pas en fait, car tout est très organisé. 

Sur les grandes artères, il y a des suites interminables de magasins qui vendent de l'or et des bijoux et un peu plus loin, c'est tout une longue suite de restaurants. En plus des magasins, sur des stands de rue, il y a partout des vendeurs de tongs, de desserts chauds (par 40° à l'ombre), de régimes de banane, de produits de beauté, de cd, qui réduisent encore la place sur les trottoirs. 

Dans les rues adjacentes perpendiculaires aux grandes artères, toute une rue ne vend que des luminaires, la rue suivante ne vend que tout se rapporte à l'électricité, et la rue d'après, uniquement des ustensiles de ménage ou de cuisine, la suivante, que des lessives ou des savons. Les marchés, de jour ou de nuit, sont omniprésents au moindre carrefour, certains ne vendent que des légumes, d'autres que des fleurs, parfois c'est toute une rue qui est dédiée à un grand marché "généraliste" pour un temps déterminé. Les enfants sont nombreux partout et jouent avec un rien au milieu des voitures qui se frayent un chemin dans ces perpendiculaires à sens uniques, à grand renfort de coups de klaxon. Les gens vont qui au temple, qui à la mosquée (les sorties de mosquées sont assez impressionnantes, d'autant que celles-ci, la plupart du temps, sont assez discrètes, car peu de détails les distinguent des immeubles adjacents.

On peut voir à tous moments des mélanges étonnants, du restaurateur indien chrétien (c'est très visible dans le restaurant, avec un autel de bonne taille et en bonne place) au chauffeur de taxi qui peut paraître afghan. Au gré des rues, on est transportés au Moyen Orient, en Chine ou en Inde et aussi un peu en Thailande, la voisine, avec les moines bouddhistes dans leur robe rouge (alors qu'elle est orange en Thailande) de tous âges, à pied, dans les transports, partout, omniprésents.

En seulement 18 photos, c'est un peu court pour illustrer tout ça, donc ça continue sur la page suivante, avec les photos du dernier jour, en fait, où nous avons à nouveau arpenté les rues pour s'imprégner de cette folle ambiance (ben oui, on en redemande, même si c'est complètement harassant, et Paris, à coté, c'est d'un calme !!!!)  

 

 

 


Note: 5/5 - 1 vote(s).

Syndication :

Par bastien

le 17/08/2011 à 04:25:43

hummm :)))
ca me donne envie :D
bizzz et a bientot !! je reviens en octobre, je passerais vous voir :)


Répondre à ce commentaire

Par sabine

le 18/08/2011 à 22:08:49

Oui, j'imagine que ça te rappelle des supers souvenirs...
Je suis allée revoir tes pages sur la Birmanie, je vais avoir le même problème, colossal résumé avec sélection drastique des photos, ça va être dur dur, tellement on a envie d'en raconter et je n'en suis qu'au premier paragraphe de la première journée !!! argh !!!!
sinon Michelle s'est rapproché de toi, elle est en Chine depuis le 15 et jusqu'au 29, du côté de Pekin, après 15 jours en Inde. Du coup, c'est moi qui bosse et je ne m'ennuie pas, c'est pas calme du coup, de moins en moins calmes les mois d'août en fait. Heureusement j'ai une super stagiaire avec moi, Fabiola qui vient d'Equateur, donc je voyage aussi du coup plutôt en Amérique Latine pour le coup. Bizzzz et reviens le plus taaard possible, on ne t'en voudra pas, profites !!!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]