Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Indonésie
Date du message : 15/03/2010
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Le tumulte d Ogoh-Ogoh et le silence de Nyepi

Depuis quelques jours en traversant les villages, nous remarquons des préparatifs fébriles. Partout, se dressent des échafaudages plus ou moins hauts, sous lesquelles se devinent des statues qui se montent petit à petit. Ces statues, fabriquées en papier mâché, sont des bipèdes monstrueux aux couleurs improbables, mi humains mi animaux, tous plus horribles les uns que les autres et ils représentent les démons.  

En ce jour, veille de Nyepi, nous restons à Ubud pour profiter du spectacle et nous sommes même contents d'avoir laissé la voiture, car il aurait été difficile de circuler un peu partout. Car, en effet, les monstres sont enfin prêts et ils convergent toute la matinée vers un grand terrain de sport, portés par des équipes nombreuses aux différentes couleurs. Parfois, il faut plus d'une vingtaine d'hommes pour porter un monstre. Des groupes d'enfants ont également leur petit monstre à porter. Tous les candidats sont en lice pour gagner le concours du pire qui sera désigné sous les acclamations.

Ensuite, tous les monstres repartent à la fin du jour et retraversent Ubud en paradant pour tous converger vers le Palais Royal. Lorsque la nuit tombe, une foule immense de spectateurs est massée au carrefour des deux rues principales, où se tient un présentateur qui s'époumonent au micro en annonçant les équipes les unes après les autres sous les hourras. Une musique assourdissante accompagne l'ensemble. On a du mal à se frayer un passage dans la foule et on joue des coudes pour se trouver une place de choix.

Vers minuit, explose un son et lumière, puis un feu d'artifice, qui annoncent que les monstres, déposées par leurs équipes, vont être sacrifier dans les flammes. Tout ce petit monde brulera sous haute surveillance toute la nuit.

Le lendemain matin, c'est Nyepi. Au tumulte succède le silence. Pas de toasts grillés, ni de café, puisqu'aujourd'hui il est interdit d'utiliser l'énergie et en particulier celle de la cuisson. Les démons doivent croire que le pays est abandonné et passer leur chemin. Les moteurs ne pétaradent plus et les rues sont désertes. Rien ne sert de partir en excursion puisque tous les villages suivent les mêmes règles. Nous décidons donc de jouer le jeu et de nous mettre au diapason, avec en tout et pour tout, une tablette de chocolat à deux pour la journée, car les paquets de chips et autres produits de supermarché ne nous intéressent pas, d'autant que Nyepi est aussi une journée où l'on se purifie le corps autant que l'esprit.

Et un petit feuillet de l'office du tourisme précise d'ailleurs que cette journée est bénéfique à tous points de vue, tout autant pour une remise en question de ses actions personnelles, que pour une réflexion à l'échelle de la société, aussi bien dans les relations humaines que dans un but de préservation des ressources naturelles.

 

 

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty