Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Indonésie
Date du message : 20/03/2010
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 La route du Nord

Encore un endroit terriblement paradisiaque et c'est de nouveau avec regret que nous repartirons quelques jours plus tard, en longeant les crêtes des Lacs Bayan et Tamblingan, pour redescendre l'autre flanc de la montagne, via Munduk en direction de la côte Nord et de Lovina. Cette route donne l'impression d'être suspendus quelque part entre ciel et terre, de côtoyer les nuages et de voir de très haut et en tout petit la vie en contrebas. Au détour d'un virage, nous croisons même des singes, toute une tribu, qui stationne entre le bas-côté et les premiers arbres. Les voitures s'arrêtent et donnent chacune quelque chose, nous ne ferons pas exception tellement l'envie est forte, d'une part, de les voir de près et d'autre part, de les voir manger avec plaisir ce qu'ils reçoivent. Je doute fortement que cette démarche aide ces animaux sauvages qui doivent normalement rechercher dans la nature ce qui est bon pour eux, mais j'ai du pain de mie, un peu vieux de surcroit, que je gardais précieusement en cas de crise de mal des transports en pleins virages de montagne, et je leur donne de bon cœur. Ils ont l'air d'apprécier. Rassurez-vous, je garde le pain le plus frais pour moi pour tenir jusqu'à la fin de cette journée.  

Un petit bémol dans l'enthousiasme s'impose à nous, lorsque l'on a soudain, quelques kilomètres plus loin, une vue panoramique sur une décharge à ciel ouvert, le long d'un coteau, certes cachée depuis la route, mais qui nous saute au yeux dès que l'on descend de voiture et que l'on marche un peu sur le rebord de la crête. Même si l'on se souvient de nos propres décharges dans les campagnes en France (il y a 30 ans, je m'en rappelle très bien) que l'on a depuis reconverties en déchetteries fermées et réglementées, on aimerait que Bali s'y mette à son tour, car on a peur pour l'île, si elle ne parvient pas à gérer ses déchets. On ne saura pas si c'est un cas isolé, car on est au centre de l'île, moins accessible, et on aimerait se dire que les déchets sur les côtes sont gérés (emmenés par bateau?) plus facilement.

Le temps de quelques kilomètres et regrets plus tard, nous parvenons à chasser cette image de notre tête pour ne profiter que du meilleur qui s'offre à nouveau à nous. Une vue jusqu'à la mer, vertigineuse, se dévoile soudain au milieu de brouillards rosés et disparait aussitôt derrière le rideau ouaté. Nous sommes arrivés à Munduk, où un célèbre café, le Ngiring Ngewedang (fabrique, boutique et dégustation de café) vanté par le Lonely Planet pour son authenticité et sa sympathie, ainsi que pour sa vue, nous décide à faire une pause et nous ne sommes absolument pas déçus. Le café est bon, les gens sympas et la vue, même en cas de brouillard, comme c'est le cas à ce moment-là, vaut vraiment qu'on s'y arrête.

A partir de là, la route redescend, la végétation change et nous ne tardons pas à arriver sur la route côtière qui longe le littoral d'Ouest en Est. Juste avant la fin de la descente, nous avons repéré deux sites exceptionnels que nous nous promettons de revenir voir sur une journée entière : Le temple bouddhiste Brahma Vihara Arama et les sources chaudes de Panas Banjas.

En attendant, nous allons découvrir Lovina, la station balnéaire aux dauphins et Sangsit, pour ses temples représentatifs de l'architecture du Nord.     

 


Note: 2/5 - 1 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]