Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Indonésie
Date du message : 17/03/2010
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 En route pour les montagnes du Centre : Le temple de Luhur Batukau et les rizières de Jatiluvih

C'est non sans un petit pincement au cœur que nous quittons Ubud ce matin, car il nous faut continuer notre découverte de l'île, mais cette belle et longue étape à Ubud restera dans nos souvenirs comme un des temps forts du voyage, une étape de charme, la possibilité de saisir un peu de la culture locale, une réelle atmosphère propice à la détente, tout cela réuni est tout de même assez rare pour un même endroit.

Mais l'étape qui nous attend, se révèle de toute beauté. La route nous mène d'abord sur une "autoroute" assez pénible, un nœud de communication malheureusement incontournable, mais passé Tabanan, après avoir bifurqué sur une "départementale", nous respirons de nouveau, les voitures se raréfient et l'allure se modère. Nous prenons direction le Nord et Singaraja pour les pancartes, mais par le chemin des écoliers, via les montagnes du Centre, où nous avons prévu de nous arrêter un peu.

Depuis le départ d'Ubud, les grosses averses se succèdent, rendant pénible la circulation, mais les éclaircies donnent une si jolie lumière sur la nature détrempée, que cela compense un peu.

C'est d'ailleurs sous une de ces averses que nous atteignons le temple de Luhur Batukau, nous attendons un peu dans la voiture, le temps que ça se calme. On observe des oies à leur toilette, le temps leur convient et toute cette humidité doit être chargée de savoureux insectes. Puis, nous parvenons à entrer dans le parc du temple, à la  faveur d'une accalmie. De grosses gouttes tombent encore des arbres qui nous dominent. Le parc se révèle un jardin magnifique à la végétation luxuriante, aux fleurs paradisiaques, et les petits bâtiments composant le temple sont disposés un peu partout, disséminés dans la verdure.

La promenade est enchanteresse. Aucune cérémonie n'est prévue, l'activité est plutôt calme, seuls quelques fidèles sont en prières ou distribuent leurs offrandes. Mon photographe de compagnon regrette qu'une belle procession colorée et bruyante ne vienne pas égayer l'endroit, alors que je peux avouer pour ma part que je préfère largement cet endroit calme, silencieux et recueilli.  

Il nous faut tout de même songer à repartir car la route est encore longue, surtout que nous devons encore nous arrêter en cours de route, car quelques kilomètres plus loin, au détour d'un virage, un panorama extraordinaire apparait sous nos yeux : les rizières en terrasse d'un vert profond s'étendent sur des kilomètres et n'ont pas volé leur nom Jatiluvih, qui signifie : vraiment merveilleux, ce qui est plus que véridique.

Là, sur plusieurs kilomètres, on a du mal à avancer tellement chaque angle de vue est un ravissement pour la vue, chaque champ est géométriquement magnifique, les rizières ressemblent aux pelouses parfaitement entretenues des jardins anglais. La couleur verte est magnétique et au loin, la chaine noire des sommets se détache d'un ciel orageusement gris. On a vraiment l'impression de traverser un paysage irréel, d'être passé en un instant dans un monde parallèle. Mais c'est bien notre route et les kilomètres sont franchis au ralenti pour mieux savourer cette vision enchanteresse.

Depuis le début du voyage, on progresse crescendo dans l'émerveillement, on se demande ce que nous réserve la suite.

   

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty