Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Islande
Date du message : 07/02/2016
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 D Egilsstadir à Hofn, l Est par les fjords

Nous prenons de suite la route 92, qui est la route côtière, au lieu de la route 1 qui passe par l'intérieur. Ca rallonge un peu en kilomètres, mais le paysage y est plus beau et bien souvent en hiver, c'est la route 1 qui est fermée car non goudronnée à certains endroits, alors que la route 92, puis la 96, sont bien goudronnées et restent ouvertes.

 

La route 92 longe d'abord une chaine de montagne et débouche sur la mer au fjord Reydarfjördur. Nous faisons l'impasse sur le village du même nom et nous engageons dans un tunnel sous la montagne qui fait 6 km de long pour rejoindre la route 96 et le fjord Faskrudsfjördur. Nous nous arrêtons au village du même nom, car c'est un ancien village de pêcheurs paimpolais et en leur souvenir, les noms des rues sont traduites en français. C'est dimanche, il n'y a pas une grosse activité dans le village, mais le port fonctionne. Il commence à neiger dru, j'espère que ce n'est que passager. Le village est vraiment charmant, et c'est l'un des plus joli que j'aie vu jusqu'à présent.

Parcourir cette route côtière est vraiment magnifique et c'est aussi la première fois que la route épouse vraiment la forme du fjord tout en restant au bord de l'eau. Nous contournons une pointe et un nouveau fjord s'ouvre à nous. Nouveau point de vue, encore différent.  

 

Cette fois, nous arrivons au fjord Stodvarfjördur, mais nous traversons le petit village sans nous arrêter, sauf pour une photo du panorama qui s'étend face au village sur l'autre rive du fjord. Les gens ne se sont pas installés par hasard. La neige tombe en pluie et il y a de plus en plus de vent. Pourvu que ça se calme. En fond de fjord, traditionnel passage du petit pont sur la rivière et route sur l'autre rive, autre paysage aussi, lorsque l'on regarde la route que nous venons de parcourir.

Nous contournons la pointe pour arriver sur le fjord de Breiddalsvik, tout différent, bien moins profond, moins échancré, bien plus large. Cette fois nous nous arrêtons au village pour aller à l'épicerie-café-cinéma, pour faire une halte café-carrés de chocolat noir. Ensuite, c'est là que nous retrouvons la route n°1.

 

Nous contournons la pointe Streitishvarf, découvrant à nouveau un superbe panorama du découpage de la côte, pendant 15 kilomètres de quasi ligne droite le long de la mer avant le prochain fjord : Le Berufjördur, dont on commence à apercevoir l'embouchure. Et une curieuse montagne sur la rive opposée à celle où nous sommes, c'est la montagne Bulandstindur qui culmine à plus de 1000 m et qui a la forme parfaite d'une pyramide. On peut l'admirer pendant plus de 20 km en la regardant sous tous ses angles au fur et à mesure que la route avance vers le fond du fjord. C'est ce fjord que j'ai préféré d'entre tous, étroit et aux pentes assez raides, la route accrochée en partie basse des montagnes qui la dominent, aux formes d'une harmonie et d'une force incroyable. C'est très étonnant de se sentir étreint par ce paysage pourtant hostile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty