Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Grèce
Date du message : 06/06/2015
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Athènes

J'étais un peu restée sur ma faim car après le séjour de l an passé, il m'avait manqué du temps aussi bien pour flâner dans les rues que pour le richissime musée archéologique. Et la liste des choses restant a voir ne se limitait pas a ca. Quartier du Céramique, musée de l' Acropole ou encore palais de la monnaie, je savais qu'il me restait pas mal de choses a découvrir et probablement encore pas tout non plus durant ce court week end!

Après un confortable vol Aegean (après plusieurs années sur Easy Jet, j'avais oublié que les compagnies régulières servaient encore a manger a bord), j ai retrouvé rapidement le métro, la ligne 3 bleue, direction Agia Marina pour rejoindre le centre ville. J ai acheté le ticket à 8euros et je suis arrivée pile pour celui de 21h30 car le soir il y en a que toutes les 1/2h. Et 3/4 h plus tard j étais a Monasteraki.

Trop tard pour notre taverne traditionnelle, mais le bon petit libanais un peu plus haut sur la rue Athinas, lui, fermant a 23h. Je retrouve là mon compagnon de voyage qui est déjà a Athènes depuis quelques jours et en Grèce depuis 2 semaines, le chanceux. Comme j ai mangé dans l avion et qu'il a prévu un riche dessert de baklavas a la pistache, je me contente de 4 falafels sur 1 lit de salade verte, car le plateau de l avion manquait cruellement de légumes verts. Puis, retour a l hôtel Carolina, à 2 pas, toujours le même, car on ne change les équipes qui gagnent et où je me déleste enfin de mon sac.

Le temps de monter sur le toit terrasse et là, j'embrasse tout le centre historique d'Athènes du regard. Pile en face, l'Acropole est magnifiquement illuminée, le Parthénon posé dessus comme une délicate pâtisserie. La colline est presque plus jolie la nuit, car on ne voit plus les échafaudages des travaux. La nuit est sombre et la rumeur monte des rues, car le samedi soir à Athènes, on fait la fête et on la fait avec bruit et jusque très tard.

 

Nous ne ressortirons pas ce soir car nous préférons déguster nos baklavas en discutant. Dehors, il fait doux, mais le vent souffle fort, car il y a eu de l'orage dans la journée.

Le lendemain matin, nous partons à pied à travers le quartier de Psiri qui forme un petit triangle enserré entre les grandes avenues Ermou, Athina et Pireos. A l'un des angles, formé par Ermou et Pireos, se trouve les 2 musées dédiés à la céramique grecque, donnant son nom au quartier des potiers, le Keramikon. Comme dans tous les musées d'Athènes, le thème est développé dans ses moindres détails pour le plaisir des yeux, car de magnifiques pièces ont été soigneusement sélectionnées et mises en valeur, et avec toutes les explications (en anglais, là il faut se concentrer et y passer un peu de temps, car rien n'est en français). Ces musées sont un vrai régal (pour ceux que cela intéresse, évidemment).

Les musée se trouvent dans un parc fleuri qui s'avère être une nécropole, qui apparemment se situe à une porte ancienne de la ville. Juste un peu plus loin, Périclès a prononcé un fameux discours de remerciement aux Athéniens pour leur courage en un moment critique pour la cité. La balade entre les ruines, au milieu des bougainvillées en fleurs, est des plus agréables, même si nous ne pouvons pas flâner trop longtemps, car la deuxième pièce maitresse de la journée doit être une visite complémentaire du musée d'Archéologie que nous n'avons pas eu le temps de voir entièrement l'an passé. Nous retraversons le quartier de Spiri pour rejoindre la place Omonia,, et nous tombons par hasard, au détour d'une ruelle, sur une pâtisserie incroyable. Fruits secs, loukoums, fruits confits se déclinent avec une infinie variété de parfums et de couleurs, dans ce magasin rangé à l'ancienne. Nous nous extasions un moment, craquons pour deux loukoums énormes "pour la route" jusqu'au musée et nous nous promettons de revenir nous fournir là avant notre départ.

 

 

 

 

 

 

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty