Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Russie
Date du message : 24/07/2017
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Arrivée à Moscou

Après une correspondance attrapée au vol (c'est le cas de le dire) à Zurich, à cause du retard de plus d'une heure du vol Paris Zurich, et tout l'aéroport traversé au pas de course plus la douane hors Schengen, en 20 minutes chrono, nous atterrissons 3h10 plus tard (et 1h de décalage horaire) à l'aéroport moscovite de Domediodovo (littéralement la maison du grand père!)

Là, méfiants et avertis de la duplicité des chauffeurs de taxi russes, nous optons pour l'Airportexpress, un train facile à trouver, qui relie pour 500 roubles et en 45 minutes, l'aéroport à la gare de Paveletsky. Ensuite, cela se corse un peu, il faut descendre dans la station de métro Paveletskaya, demander à un guichet une carte de 20 voyages pour 720 roubles et une fois passé le portique de validation, il faut trouver la bonne direction pour aller jusqu'à la station Treatral'naya, puis changer de ligne (passer de la verte 2 à la bleu foncée 3) sachant que la même station porte le nom de Ploshchad Revolyutsii sur cette ligne là. Comme j'avais bien étudié en amont le plan du métro et que je déchiffre le cyrillique, ça a été presque un jeu d'enfant.

Pas fâchés tout de même d'arriver à la station Arbatskaia, il a encore fallu une bonne vingtaine de minutes de marche avec un plan photocopié grossi 2 fois, sous un soleil de plomb, pour arriver jusqu'à l'hôtel. A noter que les grandes artères ne se traversent pas ou rarement, il faut repérer et emprunter les passages souterrains, qui finissent par faire faire de gros détours.

Il y a une supérette non loin de l'hôtel et nous devrons y revenir chercher de l'eau en bouteille (62 roubles le litre et demi), car l'eau du robinet n'est pas potable.

L'hôtel est situé dans une rue calme en retrait des grandes artères et tant mieux, car nous ne le savons pas encore, mais le niveau sonore de la ville est quasiment insupportable. Les larges avenues répercutent le bruit de la circulation incessante des voitures, des immenses chantiers sont ouverts un peu partout, car la ville refait son vieux réseau de tuyaux d'eau, tout est bruyant même les feux pour les piétons et tous les magasins et restaurants diffusent à plein tube et en permanence de la musique de tous les styles du meilleur au pire. Impossible d'y échapper.

Le lendemain, notre découverte commence à pied par le quartier de notre hôtel, qui est le quartier de Tverskaya. Nous avons décidé de ne pas nous précipiter directement sur le Kremlin, qui est le cœur historique et symbolique Moscou, mais comme nous disposons de 10 jours, nous pouvons nous permettre de savourer progressivement la ville.

 

 

 


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]