Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Sabine
Age 34
But du voyage Tourisme
Date de départ 28/01/2008
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 semaines
Nationalité France
Description
Un voyage qui sera forcément trop court, qui en appelle d'autres...
Des rêves qui se réalisent, la vie quoi...
Note: 4,3/5 - 11 vote(s).



Localisation : Islande
Date du message : 05/02/2016
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Après la tempête, le calme, autour d Akureyri

Comme nous restons 2 nuits dans la capitale du Nord, nous allons passer une journée à nous balader en rayonnant autour d’Akureyri. Heureux hasard, car le hasard peut faire très bien les choses, que nous ne repartons pas directement pour Egilsstadir ce jour-là, car suite à la tempête de la veille, la route n°1 est coupée jusqu’en milieu d’après-midi à la sortie d’Akureyri, le temps de dégager la neige qui est tombée toute la nuit. Il y a d’ailleurs plus de 10 cm de neige sur la voiture. Et déjà un tracteur chasse neige s’active à dégager le chemin entre la maison d’hôtes et la route principale. Toute la journée, nous verrons une noria de tracteurs dégager les petits chemins menant aux habitations et aux exploitations agricoles, situées en retrait de la route principale.

Pour cette journée plus tranquille en kilomètres, plusieurs itinéraires intéressants sont possibles. Comme il est impossible de manger un peu de route n°1 prévue le lendemain pour gagner un peu de temps sur le programme dudit lendemain, nous longeons d’abord la rive orientale du fjord Eyjafjördur, sur la route 83 pendant 41 km, jusqu’à Grenivik, Au-delà de ce village, les routes sont classées F et dont inaccessibles à notre type de voiture. Mais déjà jusqu’à Grenivik, le paysage est somptueux, un mélange entre la Suisse et la Norvège, selon qu’on se tourne vers le fjord ou vers la montagne. Le ballet des chasses neige est incessant et nous imaginons bien que c’est aussi le cas sur la majeure partie des routes à deux chiffres du nord du pays.

 La journée ensoleillée nous donne aussi des lumières magnifiques d’eau et de neige, complètement différentes lorsque le temps est couvert. Le ciel, encore tourmenté, nous fait nous demander si une nouvelle tempête ne se prépare pas. Apparemment, les autochtones disent que le plus gros est passé et ils sont très sereins. Bizarrement, nous ne sommes pas tentés de retourner sur la partie de route où nous avons tant peiné la veille. Nous avons peut-être peur de voir de jour les ravins que nous avons évités de nuit, le long de la rivière Oxnadalsa. D’autant que la route est probablement également fermée pour cause de déneigement.

Nous ne tentons pas non plus à longer la rive occidentale du fjord par la route 82 car d’après le guide, elle est plus hostile et plus abrupte, bien que très intéressante. Nous nous tournons donc vers la vallée de l’Eyjafjardara, la rivière qui se jette dans le fjord. La route 821 la longe par l’ouest en fond de vallée et la route 829 lui répond de l’autre côté en longeant le coteau à mi-hauteur, ce qui donne deux points de vue très différents sur les panoramas. Pour varier les plaisirs, la route en fond de vallée au soleil en début d’après-midi est plus verglacée et la route du coteau à l’ombre en fin d’après-midi est plus enneigée. Deux arrêts sont intéressants sur la route 821, la Grundarkirkja, une des plus jolies églises parmi celles que nous avons vus durant notre séjour et notre premier … troupeau de moutons, après tous les chevaux rencontrés jusque-là. Contrairement aux chevaux, qui sont souvent venus à notre rencontre pour rechercher des caresses au plus près des barrières, les moutons, eux, s’éloignent craintivement dès que la voiture s’arrête. Le troupeau reste resserré, mais continue de s’éloigner tant que nous approchons. En revanche, tous leurs regards sont tournés vers nous, ils sont peureux, mais curieux. Leur manteau de laine est énorme, tout couvert de neige, leur donnant un corps un peu disproportionné par rapport à leurs pattes. Ils vont fournir en laine tous les magasins de pulls Islandais artisanaux d’Akureyri...


Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Sabine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty